La gaffe et ses conséquences

Valls trébuche mais ne chute pas  Abonné

Publié le 15/06/2015
Valls blessé, mais décidé à aller de l’avant

Valls blessé, mais décidé à aller de l’avant
Crédit photo : SEBASTIEN TOUBON

Le chef du gouvernement est certes confronté aux obstacles dressés par sa propre majorité, mais jusqu’au congrès du PS, il se disait sans doute que tout allait bien pour lui, qu’il s’est affirmé comme un Premier ministre qui gouverne, qui fait des réformes dans un terrain miné par les scléroses et par un syndicalisme ultra-conservateur, qui est intraitable en matière d’éthique, notamment chez ses collaborateurs, qui est populaire, y compris dans l’électorat de droite et qui se prépare sagement pour 2022 en soutenant François Hollande pour 2017 avec toute la loyauté que le chef de l’État pe

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte