Un redécoupage de secteurs désorganise les gardes

Une MMG contrainte de fermer à minuit  Abonné

Publié le 14/03/2013

LA VILLE de Cournon d’Auvergne, 20 000 habitants, dispose depuis 2003 d’une maison médicale de garde (MMG). Créée à l’initiative des médecins libéraux du secteur, elle offre la particularité de fonctionner grâce à une participation volontaire de 62 euros par mois des praticiens qui y effectuent des gardes. Le reste du budget est fourni par les municipalités du secteur, à concurrence de 0,50 euro par habitant et par an.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte