La santé mutualiste en péril à Marseille

Une association prétend sauver le Grand Conseil de la Mutualité  Abonné

Publié le 19/09/2012

DANS les Bouches-du-Rhône, une quinzaine d’usagers et de médecins viennent de se regrouper en association afin de présenter un projet de sauvetage du Grand conseil de la Mutualité (GCM), gestionnaire de onze centres de santé et d’une clinique mutualistes. Cette initiative intervient à la faveur d’un appel d’offres relatif à la cession globale de la totalité des activités de l’entreprise (sauf la clinique Bonneveine).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte