Une efficacité protectrice de 78,5 %

Un vaccin antigrippe produit sur culture cellulaire testé avec succès  Abonné

Publié le 18/02/2011

LES CHANGEMENTS des souches de virus grippal circulantes sont tels qu’il est obligatoire de revoir la composition du vaccin chaque année. La fabrication sur des œufs de poule embryonnés telle qu’elle est pratiquée actuellement prend du temps (plusieurs mois), conduisant à une discordance entre la souche circulante et la composition du vaccin. Par-dessus tout ça, les cultures sur les œufs peuvent être contaminées par des microbes et les difficultés qu’elles posent conduisent parfois à des ruptures d’approvisionnement.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte