Le Dr Jean-Paul Ortiz se pose en candidat de la modernité et du rassemblement

Un néphrologue se lance dans la course à la présidence de la CSMF  Abonné

Publié le 03/02/2014
1391424729493436_IMG_121433_HR.jpg

1391424729493436_IMG_121433_HR.jpg
Crédit photo : S TOUBON

Il a mûri sa décision pendant des années, rodé ses arguments, et beaucoup consulté. Le Dr Jean-Paul Ortiz, patron du syndicat des néphrologues, aux manettes de l’URPS médecins libéraux du Languedoc-Roussillon, s’apprête à officialiser une candidature « de rassemblement » à la présidence de la CSMF. Il sera opposé au chef de file des spécialistes confédérés, également patron de l’Union nationale des professionnels de santé (UNPS), le gastro-entérologue Jean-François Rey, 66 ans, entré tôt dans la bataille (« le Quotidien » du 16 janvier).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte