Éditorial

Suspense...

Par
Jean Paillard -
Publié le 14/03/2019
Jean Paillard

Jean Paillard
Crédit photo : S. Toubon

En moins de dix ans, ce sera la troisième loi santé que le Parlement devra adopter. Dans les coulisses de l’Assemblée cette semaine, on décortique donc la loi Buzyn avant sa discussion à partir de lundi dans l’Hémicycle. Et bien sûr, de part et d’autre de l’échiquier politique, on aiguise ses arguments. La majorité fait corps pour défendre cette énième tentative de moderniser les modalités de formation et l’organisation territoriale de la santé. La droite critique l’hospitalocentrisme du dispositif. La gauche met en avant ses craintes pour l’accès aux soins.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.

1€ le premier mois puis 16€/mois

(résiliable à tout moment)