#ResteChezToi, #Restezalamaison : le cri d'alarme des médecins et soignants face à la gravité de l'épidémie de Covid-19

Par
Martin Dumas Primbault -
Publié le 16/03/2020

Crédit photo : S. Toubon

En quelques jours, l'épidémie de coronavirus a pris un tournant alarmant. Après avoir décidé le passage en stade 3 et la fermeture des principaux lieux de socialisation (bars, restaurants, musées, cinémas…), Emmanuel Macron doit s'adresser de nouveau aux Français ce lundi à 20H, après avoir réuni un conseil de Défense face à l'accélération de l'épidémie de coronavirus, alimentant les spéculations sur un confinement total du pays. 

Pour un nombre croissant de soignants, cette solution semble indispensable. De très nombreuses blouses blanches appellent les Français à rester chez eux pour endiguer au maximum l'épidémie.

Dès vendredi 13 mars, le hashtag #ResteChezToi a fleuri sur les réseaux sociaux à l'appel des praticiens et autres soignants. Dans une vidéo, le collectif inter-hôpitaux (CIH) a lancé un challenge aux citoyens français. « On va s'occuper du maximum de monde qui aura besoin de nous, mais on a besoin de toi, rejoins le challenge, reste chez toi ! », y conjure un pneumologue.

L'appel a ensuite été largement partagé tout le week-end, sous cette forme ou sous une autre comme #Restezalamaison alors que dans le même temps, des images de jardins publics ou de marchés bondés circulaient sur les réseaux sociaux.

Responsabilité collective

Le 14 mars, trois médecins connus du secteur, à la fois graves et pédagogues, sont montés au front sur le plateau de LCI. Les Drs Patrick Pelloux, président de l'Association des médecins urgentistes de France (AMUF) et exerçant au SAMU 75, Jérôme Marty, président de l'Union française pour une médecine libre-Syndicat (UFML-S) et Gérald Kierzek, urgentiste à l'Hôtel-Dieu (AP-HP) ont lancé un appel clair pour ne pas engorger les hôpitaux : « N'appelez le 15 qu'en cas de symptômes graves ».

« Le dépistage systématique de toute personne qui a un rhume n'est plus possible », a déclaré aussi le Dr Pelloux. « Pour tout ce qui est bénin, qui ne relève pas d'une consultation urgente, les patients doivent rester chez eux au maximum, on doit nous laisser avoir le temps de prendre en charge », a abondé le Dr Marty, appelant tous ses confrères à se protéger car « on a besoin d'eux sur la ligne de front ! ». Le Dr Kierzek a appelé tous les Français à respecter strictement les mesures barrières. « C'est un geste responsable pour soi et pour les autres, quel que soit l'âge et quel que soit le territoire », a-t-il rappelé.

La vidéo explicative du Pr Juvin

Dans une vidéo de presque dix minutes publiée par Yahoo Actualités, le Pr Philippe Juvin, chef du service des urgences de l'Hôpital européen Georges-Pompidou (AP-HP), a adressé aux Français un message de solidarité pour préserver le système hospitalier qui risque de trouver au bord de la rupture. « Il faut un niveau d'engagement de tous les citoyens. Si chacun joue sa carte personnelle, un peu égoïste, en disant moi d'abord, il est clair que le système de santé pourrait être embolisé », prévient le maire de La Garenne-Colombes (Hauts-de-Seine) qui en appelle à la « responsabilité collective ».


Source : lequotidiendumedecin.fr