Trop de sollicitations, manques de moyens humains

Rentrée chaotique (aussi) pour la médecine scolaire  Abonné

Par
Publié le 15/09/2020
Comme les médecins traitants, les praticiens de l'Éducation nationale ont été très sollicités par les familles et les enseignants dans un contexte sanitaire tendu. La situation est d'autant plus délicate dans les départements où les postes vacants sont légion.
12 millions d'élèves pour 966 médecins scolaires (ETP)

12 millions d'élèves pour 966 médecins scolaires (ETP)
Crédit photo : SEBASTIEN TOUBON

Avec un tiers de postes vacants et 966 ETP (équivalent temps plein) pour plus de 12 millions d'élèves, les médecins de l'Éducation nationale avaient déjà du mal à assurer toutes leurs missions en temps normal, soulignait en juin la Cour des comptes. En cette rentrée scolaire très marquée par la crise sanitaire, les difficultés s'accumulent.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte