Éditorial

A refaire

Par
Publié le 18/11/2019

C’est une séquence fâcheuse pour Agnès Buzyn. À l’acmé d’une mobilisation réussie qui a mis plus de 10 000 hospitaliers dans la rue jeudi, le président a dû reprendre la main en direct, annonçant depuis Épernay dans la Marne qu’il avait « entendu la colère » des protestataires. À l’intention des blouses blanches, Macron ne se contente pas d’un « je vous ai compris » et promet de joindre le geste à la parole, chargeant son premier ministre d’annoncer lui-même mercredi un « plan conséquent » et des « décisions fortes ».

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.

1€ le premier mois puis 16€/mois

(résiliable à tout moment)