Les médecins et la future loi sur le signalement de la maltraitance

Protéger et former, plutôt qu’obliger à signaler  Abonné

Publié le 12/10/2015
L'obligation, incompatible avec la déontologie médicale ?

L'obligation, incompatible avec la déontologie médicale ?
Crédit photo : SEBASTIEN TOUBON

« C’est un généraliste de mon département qui m’a fait prendre conscience du problème », explique au « Quotidien » Colette Giudicelli, sénatrice (LR) des Alpes-Maritimes, auteur de la proposition de loi (PPL) « tendant à clarifier la procédure de signalement de situations de maltraitance par les professionnels de santé ».

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte