Une expérience pilote réussie dans 3 CHU

Prise en charge des violences sexuelles en Belgique  Abonné

Par
Benjamin Leclercq -
Publié le 19/09/2019
Trois hôpitaux belges se sont dotés, en 2017, de centres de prise en charge des violences sexuelles. Objectif : centraliser toutes les étapes de la prise en charge pour mieux accompagner les victimes. Après deux ans d’exercice, le bilan est positif. Reportage.
Pour plus de discrétion, le CPVS partage ses locaux avec le planning familial. Une manière de ne pas stigmatiser les victimes au moment de leur arrivée.

Pour plus de discrétion, le CPVS partage ses locaux avec le planning familial. Une manière de ne pas stigmatiser les victimes au moment de leur arrivée.
Crédit photo : Benjamin Leclercq

Voilà bientôt deux ans, la façade du planning familial du quartier des Marolles, dans le centre de Bruxelles, s'est dotée d'une nouvelle plaque. Petite et discrète, tout près de l'interphone, celle-ci annonce, en quatre lettres, « CPVS », une véritable révolution en matière de soins : ici se trouve l'un des trois Centres de prise en charge des violences sexuelles de Belgique.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte