Plus reconnue que connue  Abonné

Par
Publié le 16/11/2017

C’est plutôt bien parti pour elle. Six mois après avoir remplacé sa « patronne » avenue de Ségur, Agnès Buzyn fait partie, dit-on, des ministres bien en cour à l’Elysée. Sur le Levothyrox comme sur l’obligation de vaccination, elle s’est sortie sans dommage de dossiers aussi médiatisés que polémiques. Et surtout, elle est parvenue à incarner la plupart des promesses santé du candidat Macron. A commencer par la plus symbolique : un médecin aux manettes du ministère de la Santé.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte