PDS de nuit profonde : du rififi entre les médecins effecteurs et l’ARS de Franche-Comté

Par
Publié le 30/06/2015

Crédit photo : S TOUBON

Lors d’une réunion qui s’est tenue le 24 juin, l’agence régionale de santé (ARS) a pris la décision de supprimer la permanence des soins pour la tranche horaire minuit-8 heures dans le quatrième secteur de garde de Haute-Saône, un secteur rural. Même si l’arrêt de la PDS aux heures de nuit profonde est une tendance lourde, la décision, prise en l’absence des effecteurs de terrain, n’a pas été du goût de ces derniers.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.

1€ le premier mois puis 16€/mois

(résiliable à tout moment)