Palmarès des hôpitaux 2015 : Lille et Toulouse toujours en pole position

- Publié le 24/08/2015
- Mis à jour le 12/07/2019
CHU de Toulouse

CHU de Toulouse
Crédit photo : AFP

Les CHU de Lille et Toulouse arrivent à nouveau en tête de la 18e édition du palmarès des 50 meilleurs hôpitaux publics étudiés pour la qualité de leurs spécialités médicales ou chirurgicales, publié dans « le Point » qui introduit cette année la prise en charge de la boulimie et de l’anorexie.

Depuis plusieurs années déjà, ces deux établissements caracolent en tête du tableau complété par un palmarès des 50 meilleures cliniques privées. Suivent le CHU de Bordeaux (3e), les hôpitaux universitaires de Strasbourg (4e), l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière à Paris (5e qui remonte), les CHU de Montpellier (6e), de Tours (7e), de Nantes (8e) Rennes (9e) et de Nancy (10e en hausse). Le CHU de La Réunion fait pour la première fois son entrée dans ce palmarès à la 43e place.

Cliniques : le CHP de Saint-Grégoire reste en tête

Pour figurer au classement final de ce palmarès indépendant, un établissement doit fournir un service médical et chirurgical complet. Les établissements spécialisés en sont donc écartés, mais apparaissent dans les classements spécifiques (cancers, maladies infantiles...).

Côté cliniques, le centre hospitalier privé Saint-Grégoire (Ille-et-Vilaine) remporte encore la palme suivi de l’hôpital privé Jean-Mermoz de Lyon dans ce classement où n’apparaît aucun établissement de Paris intramuros.

Les classements thématiques couvrent comme l’an dernier un large éventail de soins (varices, cancers, accidents vasculaires cérébraux (AVC), chirurgie de l’œil – cataracte, myopie, rétine –, chirurgie de l’obésité, des artères, de la colonne vertébrale, urgences traumatologiques, traumatologie de la face, pédiatrie, pneumologie, maladies infectieuses...).

Le magazine, qui avait établi l’an dernier un premier classement des établissements recevant des personnes souffrant de troubles mentaux – avec l’hôpital Sainte-Anne (Paris) en tête des 50 meilleurs hôpitaux pour le traitement des dépressions et de la schizophrénie –, l’enrichit d’un volet sur les troubles de conduites alimentaires dont 600 000 jeunes souffriraient en France.

Le CHU de Nantes se trouve en tête des 30 meilleurs établissements publics prenant en charge ces troubles du comportement alimentaire (anorexie ou boulimie).