Exercice coordonné, télémédecine, tarifs, soins non programmés

Négos conventionnelles : les enjeux d'un round sous pression  Abonné

Par
Publié le 17/09/2020

Libéraux de santé et assurance-maladie se retrouvent, à partir de ce jeudi, pour négocier plusieurs avenants conventionnels. Alors que le Ségur de la Santé a abouti à des revalorisations salariales significatives à l'hôpital, la médecine de ville réclame une équité de traitement. Mais les syndicats partent divisés.

Après le Ségur hospitalier, la médecine de ville veut sa part

Après le Ségur hospitalier, la médecine de ville veut sa part
Crédit photo : SEBASTIEN TOUBON

Top départ ! À partir de ce jeudi 17 septembre et jusqu'à la fin de l'automne, les cinq syndicats représentatifs des médecins libéraux – CSMF, FMF, SML, MG France et Le BLOC – sont conviés un double round de négociations avec l’assurance-maladie afin de conclure des avenants conventionnels cruciaux pour la profession, soucieuse d'être aussi bien traitée par la CNAM que l'hôpital l'a été à la faveur du Ségur de la santé.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte