À Nantes, le patron de la CNAM incite les équipes à innover   Abonné

Par
Publié le 15/03/2018

« La tarification à l’acte entretient le cloisonnement et la course au volume. Il faut faire émerger de nouveaux modes de rémunération même si je ne crois pas au big bang », a expliqué Nicolas Revel, directeur général de l'assurance-maladie, lors des Journées de la Fédération française des maisons et pôles de santé (FFMPS), à Nantes.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte