Moins de troubles du neurodéveloppement

Meilleure survie à 2 ans pour les extrêmes prématurés américains  Abonné

Par
Publié le 23/02/2017
prematures

prematures
Crédit photo : PHANIE

Le seuil de viabilité de la prématurité, encore fixée à 24 semaines d'aménorrhée (SA) en France, s'est déplacé aux États-Unis. Une étude publiée dans « The New England Journal of Medicine » montre des résultats encourageants dans une cohorte de plus de 4 000 enfants nés de façon extrêmement prématurée, entre 22 et 24 SA.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte