Prise en charge des patients chroniques

Maisons, pôles et centres de santé cultivent leurs atouts  Abonné

Publié le 21/01/2016

Comment optimiser le parcours de santé des patients chroniques souvent polypathologiques ?

Pour le Pr André Grimaldi, diabétologue à la Pitié-Salpêtrière (AP-HP), qui intervenait lors d’un colloque à Paris sur le sujet, le constat est sans appel. « Notre système de soins n’est pas adapté car nous souffrons d’un déficit conceptuel » dans un domaine qui concerne pourtant 16 millions de patients – et engloutit 70 % des dépenses de l’assurance-maladie soit près de 100 milliards d’euros par an.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte