L'Ordre attend des signaux probants  Abonné

Par
Publié le 22/05/2017

Le Dr Patrick Bouet, président de l'Ordre national des médecins, accueille avec prudence la nomination d'Agnès Buzyn avenue de Ségur. « Un médecin ministre ne constitue pas une garantie pour les praticiens », prévient-il, même si « la capacité à discuter avec les acteurs du monde la santé va être plus importante ». Selon le président de l'Ordre, Agnès Buzyn devra « s'extraire de cette image hospitalière » et montrer qu'elle est « capable de dialoguer avec tous les médecins quel que soit leur mode d'exercice ». 

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte