Dans les formes graves et multiples

L’immunoadsorption à IgE fait son entrée dans l’allergie alimentaire  Abonné

Publié le 10/12/2015

L’immunoadsorption à IgE fait son entrée dans le traitement des allergies alimentaires multiples. Cette méthode récente et sélective d’aphérèse se révèle capable de diminuer par elle-même la réactivité aux allergènes mais aussi permet de traiter par des anticorps anti-IgE des patients auparavant récusés. C’est ce que suggèrent des pédiatres de Rome dans une étude publiée dans « Pediatrics » à propos d’un cas suivi dans leur service de l’hôpital pédiatrique Bambino Gesu.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte