Exercice multisite, cabinets éphémères, médecine itinérante

Les praticiens mobiles ont le vent en poupe  Abonné

Par
Publié le 18/10/2018
BUZYN

BUZYN
Crédit photo : SEBASTIEN TOUBON

« Le temps où chaque village disposait de son médecin est révolu, l'installation de professionnels de santé ne peut plus constituer l'alpha et l'oméga de la politique d'accès aux soins », écrivent la sénatrice centriste de Mayenne Élisabeth Doineau, le député LREM Thomas Mesnier et le Dr Sophie Augros, médecin généraliste.

Dans leur rapport remis en début de semaine à Agnès Buzyn, les trois délégués à l'accès aux soins plébiscitent, entre autres mesures (encadré), l'exercice mobile comme l'une des solutions à la désertification médicale.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte