L'incidence des migrations de soignants sur la santé des personnels

Les médecins polonais qui quittent leur pays sont-ils bien reçus ailleurs ?  Abonné

Publié le 09/12/2019
Les lois de l’Europe permettent aux médecins de travailler dans tous les pays de l’Union. Pourquoi quittent-ils leur pays d’origine ? Sont-ils bien accueillis ailleurs ? En prenant l’exemple des médecins polonais qui ne trouvent pas satisfaction dans leur exercice dans leur pays et qui partent en Autriche, on peut imaginer que ni le départ ni l’installation dans un autre pays ne sont si simples.

Crédit photo : PHANIE

La population d’Europe de l’Ouest vieillit et les traditions de soins intergénérationnels sont remises en question par les obligations professionnelles des femmes, piliers de la solidarité familiale. Pour prendre en charge les plus âgés, un nombre croissant de soignants – y compris de médecins - est désormais nécessaire. Or, la plupart des pays de l’Ouest de l’Europe ont adopté dans les années 1990 des politiques restrictives d’accès aux formations de soignants. Comment combler les postes vacants quand il n’y a pas de professionnels sur le marché du travail ?

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte