Les médecins libéraux ne veulent pas être les dindons de la farce du Ségur de la santé  Abonné

Par
Publié le 25/05/2020

Crédit photo : Phanie

À l'heure où le gouvernement promet de redessiner le système de santé en sept semaines, la médecine de ville entend participer pleinement à cette recomposition. Pas question de transformer le Ségur en plan hôpital ! Le secteur libéral attend lui aussi des « actes forts » en commençant par un choc de simplification et une valorisation des initiatives du terrain. 

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte