Médecins et cliniques restent mobilisés contre la loi de santé

Les concessions de Touraine n’apaisent pas la colère médicale  Abonné

Publié le 15/12/2014

Rien n’y fait : la dernière semaine de l’année s’annonce comme une vraie trêve des confiseurs. À l’appel de leurs principaux syndicats, de très nombreux généralistes et spécialistes libéraux devraient rester porte close et à ne pas participer aux gardes entre le 23 et le 31 décembre. Bon nombre de cliniques cesseront ensuite leur activité à compter du 5 janvier. La FHP a entamé une campagne de communication choc – et controversée – sur les « dangers » du projet de loi de santé.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte