Quarante ans après

L'échec du vaccin anti-VRS des années 1960 est expliqué

Publié le 15/12/2008
- Mis à jour le 15/12/2008
1276105783F_600x_22274_IMG_5971_1229400523843.jpg

1276105783F_600x_22274_IMG_5971_1229400523843.jpg

DE NOTRE CORRESPONDANTE

LE VRS est la principale cause d'infections respiratoires sévères et d'hospitalisation chez les nourrissons. Très contagieux, il est transmis par les gouttelettes respiratoires et diffuse lors des épidémies annuelles de décembre à mars dans les pays tempérés. Environ 50 % des enfants contractent le virus avant l’âge de 1 an et 100 % des enfants avant 3 ans.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?