Plan de la dernière chance pour l'exécutif ?

Le Ségur de la santé à l'épreuve de l'impatience du secteur  Abonné

Par
Anne Bayle-Iniguez -
Publié le 29/05/2020
Jusqu'en juillet, le gouvernement et un aréopage de 300 soignants, médecins et directeurs d'établissements négocient l'avenir de l'hôpital et, au-delà, du système de santé. Olivier Véran, au pied du mur, doit composer avec les attentes immenses d'un secteur à bout de souffle.

Crédit photo : SEBASTIEN TOUBON

Emmanuel Macron veut en faire le tournant social de son quinquennat, les soignants et les médecins du pays attendent déjà un tournant tout court.

Lancé en début de semaine par Édouard Philippe et Olivier Véran, le Ségur de la santé, vaste concertation destinée à améliorer les conditions de travail et la rémunération des professionnels du secteur, sonne autant comme une opportunité de remettre à plat un système épuisé par des années de rigueur budgétaire que comme le plan de la dernière chance pour l'exécutif.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte