La protection sociale trop dépensière ?

Le scénario réformiste et exigeant de Bertrand Fragonard  Abonné

Publié le 20/09/2012
1348103742372482_IMG_89583_HR.jpg

1348103742372482_IMG_89583_HR.jpg

1348103743372505_IMG_89589_HR.jpg

1348103743372505_IMG_89589_HR.jpg

« LES MÉNAGES français dépensent moins de 5 % de leur revenu disponible pour se soigner et souvent plus de 30 % pour se loger. À qui fera-t-on croire qu’il est six fois plus important de se soigner que de se loger et qu’il faut donc socialiser la dépense de manière à diviser le reste à charge par six ? ».

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte