L’ONDAM 2013 à 2,7 %, deux milliards d’économies à trouver

Le gouvernement vise les médicaments et le parcours de soins  Abonné

Publié le 09/07/2012
1341826854363885_IMG_87570_HR.jpg

1341826854363885_IMG_87570_HR.jpg
Crédit photo : s TOUBON

ON peut voire le verre à moitié vide ou à moitié plein. Certes, les dépenses de santé bénéficieront en 2013 de 4,6 milliards d’euros supplémentaires par rapport à 2012, ce qui n’est pas neutre dans un contexte de croissance atone. « Le gouvernement a fait le choix de faire de la santé une priorité en fixant l’ONDAM à 2,7 % au lieu de 2,5 % » a justifié Marisol Touraine, ministre en charge de la Santé, à l’issue de la commission des comptes de la Sécurité sociale (CCSS), qui a révélé une très lente réduction des déficits (tableau).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte