PDS, une expérimentation payante

Le gouvernement veut doper le volontariat grâce à la recette des Pays de la Loire

Par Henri de Saint Roman
Publié le 05/10/2015
- Mis à jour le 12/07/2019

L’idée était dans les tuyaux. Une expérimentation menée en Pays de la Loire depuis 2011, consistant à confier à l’agence régionale de santé (ARS) et aux associations départementales de garde la cogestion d’une enveloppe globale de financement de la PDS ambulatoire (incluant les forfaits d’astreinte et les actes), a permis selon le ministère d’augmenter de 10 % le nombre de praticiens volontaires.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?