Les grèves secouent la psychiatrie publique

L’avenir de l’hôpital devra être dessiné par l’ensemble de ses acteurs  Abonné

Publié le 13/12/2018
grèves

grèves
Crédit photo : PHANIE

Au printemps, plusieurs grèves ont eu lieu dans les établissements de Normandie, notamment aux centres hospitaliers du Rouvray et du Havre. Au Rouvray, le mouvement a duré plus de quatre mois, et une dizaine d’agents ont commencé une grève de la faim. Cette action a déclenché l’attribution de moyens supplémentaires en personnels infirmiers et aides-soignants par l’agence régionale de santé. Force est donc de constater que des agents de la fonction publique ont mis leur santé en danger afin d’obtenir des renforts humains pour soigner correctement les malades.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte