La permanence parlementaire de Touraine murée par des agriculteurs en colère

Publié le 06/11/2015
- Mis à jour le 06/11/2015

La ministre de la Santé a été indirectement la cible de la colère des agriculteurs. Une trentaine de militants (une vingtaine, selon la gendarmerie) ont muré jeudi soir sa permanence parlementaire à Montbazon, dans l’Indre-et-Loire pour protester contre la validation par le gouvernement du plan Ecophyto 2.

Le local est actuellement utilisé par Jean-Marie Beffara, qui a remplacé Marisol Touraine à l’Assemblée. Une patrouille de gendarmerie a surpris les manifestants « par hasard », a indiqué à l’officier à l’AFP. Aucun incident n’a été rapporté par manifestants et gendarmes.
 

Diminuer le recours aux pesticides

Le plan Ecophyto 2 « est validé sans évaluation des conséquences sur les exploitations agricoles alors que, le 3 septembre dernier, le Premier ministre avait annoncé en réponse à la mobilisation FNSEA/JA un moratoire sur les normes », s’est indigné auprès de l’AFP Dominique Malagu, président de la FDSEA d’Indre-et-Loire à l’origine de cette manifestation avec les Jeunes agriculteurs (JA) du département.

Le plan Ecophyto 2, dont l’objectif est de diminuer le recours aux pesticides de 50 % d’ici à 2025, sera doté d’un budget de 70 millions d’euros par an, issu de la redevance pour pollutions diffuses. Les modalités des certificats d’économie de produits phytopharmaceutiques (CEPP), mesure contraignante pour les distributeurs de pesticides que le nouveau gouvernement entend expérimenter dans le cadre du plan Ecophyto 2, seront connues d’ici la fin de l’année, a annoncé mercredi le ministre de l’Agriculture, Stéphane Le Foll.

Avec AFP

Source : lequotidiendumedecin.fr