Coopération public/privé

La paix revient à l’Institut de cancérologie du Gard

- Publié le 14/09/2015
- Mis à jour le 12/07/2019

Sur le papier, c’est un modèle de coopération public-privé unique en France. L’Institut de cancérologie du Gard regroupe l’ensemble des compétences médicales publiques du CHU de Nîmes et privées (groupe Médipôle-Partenaires, Oncogard et Nemoscan) du département contre le cancer. Chacun se partageant une aile du bâtiment, les soins en radiothérapie, chimiothérapie et imagerie y sont concentrés même si une moitié est dédiée à l’hospitalisation publique et une autre au privé.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?