Conseillers et candidats trentenaires

La jeunesse, une mode politique

Par
Richard Liscia -
Publié le 18/02/2019
La jeunesse, une mode politique

La jeunesse, une mode politique
Crédit photo : AFP

On a eu tôt fait, quand Emmanuel Macron a heurté de front la crise des gilets jaunes, de dénoncer sa jeunesse et son inexpérience. En réalité, les partis d'opposition qui, il y a moins de deux ans, tenaient le haut du pavé, se sont mal remis de la victoire, en 2017, de ce fringant trentenaire et n'ont eu de cesse de l'imiter. Même Laurent Wauquiez, qui, pourtant, n'est pas vieux (44 ans en avril) a cru bon d'envoyer à la bataille un inconnu, M. Bellamy, qui, pour n'avoir été que l'adjoint du maire de Versailles, porte beau et rayonne de jeunesse. Certes, la critique qui valait pour M.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?