La bombe à retardement de la gouvernance des hôpitaux  Abonné

Publié le 04/09/2014

C’est « le » sujet sensible du projet de loi à l’hôpital, la pierre d’achoppement qui fédère la grogne des cinq intersyndicats de PH, au point d’avoir posé avant l’été un accord de principe en vue d’un mouvement social dans les prochaines semaines. Ses modalités d’action font l’objet de discussions. Solidaires, les conférences de présidents de CME menacent de boycotter les instances exécutives hospitalières.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte