Homéopathie : le gouvernement annonce le déremboursement total d'ici 2021

Par Cyrille Dupuis
Publié le 09/07/2019
- Mis à jour le 10/07/2019

Crédit photo : AFP

C'est la fin du feuilleton du remboursement de l'homéopathie. Dès le 1er janvier prochain, l'homéopathie aujourd'hui remboursée à 30 % ne le sera plus qu'à 15 %, puis ce taux tombera à zéro le 1er janvier 2021, a-t-on appris ce mardi soir auprès du ministère de la Santé.

Cette période de transition d'un an et demi permettra de « se laisser le temps de la pédagogie » auprès des patients et « laissera aussi le temps aux industriels de s'organiser », a assuré la ministre de la Santé Agnès Buzyn dans un entretien mis en ligne par « Le Parisien ».

La ministre adresse donc une fin de non-recevoir aux laboratoires, qui avaient plaidé pour un moratoire sur la question du remboursement et pour un débat parlementaire, après la publication fin juin de l'avis scientifique accablant de la HAS.

Cette annonce confirme une information révélée plus tôt dans la journée par « Les Echos », selon laquelle le président de la République avait donné son feu vert pour un déremboursement total de l'homéopathie. 

Scientifique et politique

Rendu public le 28 juin, l'avis de la Haute Autorité de santé (HAS) concluait que les produits homéopathiques « n'ont pas démontré scientifiquement une efficacité suffisante pour justifier d'un remboursement ». Toutefois, le gouvernement n'est pas tenu de suivre cet avis et le bras de fer s'est poursuivi toute la semaine entre les avocats des granules, les partisans du déremboursement total et ceux qui suggéraient un taux de 15 %. 

Ces derniers jours, le débat avait pris un tour très politique. Xavier Bertrand, Gérard Collomb ou encore Laurent Wauquiez étaient montés au créneau pour s'opposer au déremboursement.

Article mis à jour mardi 9 juillet à 22h30.