Courrier des lecteurs

Gilets jaunes : réponse du berger à la bergère

Publié le 25/03/2019

Non, Monsieur Rodrigues, comme vous vous plaisez à le répéter aux médias dans une démarche de victimisation, ce n’est pas Macron qui a tiré dans votre œil !

S’il avait voulu vous atteindre, le Président aurait visé le cerveau et vous en seriez sorti indemne.

Ceci dit, votre second œil, n’aurait pas été de trop pour que vous voyiez réellement là où nous mène votre haine.

Le temps qui sépare le début de la présidence macronienne de celui où l’application de ses réformes aurait pu avoir un impact sur votre quotidien, a été trop court.

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article

Déjà inscrit ?