Face au « silence » du ministère, l’AMUF persiste

Publié le 14/12/2008
- Mis à jour le 14/12/2008

Chef d’orchestre de la grève des urgences depuis maintenant quinze jours, le Dr Patrick Pelloux n’en revient toujours pas. « Devant tant de silence des pouvoirs publics, dit le président de l’AMUF, on reste sans voix. Roselyne Bachelot inaugure avec nous une forme de relation totale proche de l’obscurantisme.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?