Événements indésirables graves : la HAS répertorie les risques... mais regrette le trop peu de déclarations

Par
Anne Bayle-Iniguez -
Publié le 10/12/2019

Crédit photo : S. Toubon

La Haute Autorité de santé (HAS) a rendu public son deuxième rapport annuel sur les événements indésirables graves associés aux soins (EIGS). L'instance a analysé 820 déclarations pour 2018 (sur 3 536 initiées au total auprès des ARS, mais incomplètes), un chiffre jugé encore « trop timide » lié à une « sous-déclaration » de ces EIGS et à la qualité inégale de ces déclarations. 

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article

Déjà inscrit ?