Éditorial

État de siège

Par
Jean Paillard -
Publié le 17/03/2020

Qu'on le veuille ou non, les médecins sont désormais les garants de la cohésion nationale. En entendant Emmanuel Macron mobiliser et remercier les soignants la semaine passée, c’est un peu ce qui venait à l’esprit. L’heure est grave et le moment solennel. De mémoire de citoyen, on n’avait jamais vu un président de la République faire une allocution spéciale pour cause de crise sanitaire. Ni l’arrivée redoutée du H1N1 il y a dix ans, ni l’irruption dramatique du sida il y a 40 ans n’ont justifié un tel traitement de la part de ses prédécesseurs.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)