En première ligne  Abonné

Par
Publié le 27/11/2017

« Si j'ai besoin d'un secrétaire d'État, j'en ferai part au président de la République et au Premier ministre… » Agnès Buzyn a finalement été entendue. En dépit des rumeurs insistantes, le mini-remaniement de vendredi soir ne s’est pas traduit par l’arrivée d’un adjoint à la santé pour l’actuelle ministre. A priori, elle sort donc renforcée de cette séquence, puisque son souhait a été exaucé.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte