En larmes, le Pr Agnès Buzyn passe la main à son « confrère hospitalier » le Dr Olivier Véran, attendu au tournant  Abonné

Par
Martin Dumas Primbault -
Loan Tranthimy -
Publié le 17/02/2020

Crédit photo : S. Toubon

Jamais Agnès Buzyn n'était apparue aussi émue devant les caméras. C'est en larmes et la voix parfois étouffée par des sanglots qu'elle a confié ce lundi 17 février les clés de Ségur à son successeur, le médecin et député Olivier Véran. « Ma gratitude est immense et mon émotion le traduit », a déclaré l'hématologue devant ses secrétaires d'État et les personnels du ministère venus nombreux pour l'écouter.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte