Dispensation adaptée : 22 classes de médicaments envisagées, les médecins craignent le « pharmacien-censeur »

Par
Loan Tranthimy -
Publié le 18/12/2019

Crédit photo : S. Toubon

C'est un dispositif négocié au préalable entre l'Union des syndicats de pharmaciens d'officine (USPO) et l'assurance-maladie qui inquiète les médecins libéraux. L'objectif est d'instaurer un mécanisme de « dispensation adaptée » en pharmacie, dans le respect de la prescription médicale, uniquement pour les traitements à posologie variable.

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article

Déjà inscrit ?