Gérard de Pouvourville :

« Des enjeux économiques énormes »

Publié le 26/10/2015
- Mis à jour le 26/10/2015

Crédit photo : DR

LE QUOTIDIEN : Quels sont les enjeux économiques du développement des génériques et des biosimilaires en France ?

GÉRARD DE POUVOURVILLE : Ce sont des enjeux énormes. Sur les génériques, il y encore un potentiel de développement important. Plusieurs brevets vont tomber dans les années à venir, même si le rythme de ces chutes n’est pas linéaire. Le brevet du Crestor, qui représente le deuxième poste de dépenses de l’assurance-maladie, va tomber bientôt. Nous n’en sommes pas encore au maximum pour le taux de substitution dans le répertoire.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?