Les hôpitaux publics et les libéraux de santé veulent peser dans la bataille électorale

Dépassements, déserts : la FHF demande aux « politiques » de sévir  Abonné

Publié le 19/03/2012
1332322076333675_IMG_80001_HR.jpg

1332322076333675_IMG_80001_HR.jpg
Crédit photo : S Toubon

DANS SA plateforme politique présentée en début d’année, la Fédération hospitalière de France (FHF), qui réunit un millier d’hôpitaux publics, proposait un encadrement strict des dépassements d’honoraires en ville et à l’hôpital, l’interdiction des installations en secteur II dans les zones surmédicalisées, et la possibilité, pour l’hôpital public, de se substituer à la médecine libérale afin d’organiser les soins de proximité dans les déserts médicaux.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte