« Délaissés » et « isolés » pendant la première vague, les médecins libéraux de Bourgogne Franche-Comté s'organisent grâce au numérique  Abonné

Par
Publié le 02/10/2020

Crédit photo : DR

C'est un constat sans appel : en Bourgogne Franche-Comté, les médecins libéraux ont très mal vécu la façon dont les pouvoirs publics ont géré la crise sanitaire… sans eux ! 

Selon une enquête* menée auprès de 650 médecins par l'union régionale des professionnels de santé (URPS-ML), 96 % des praticiens de ville jugent que la médecine libérale n'a pas été suffisamment prise en compte et devrait, à l'avenir, être davantage impliquée dans les plans de secours. 63 % des médecins libéraux disent même s’être sentis délaissés ou isolés dans la gestion de l'épidémie de Covid-19. 

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte