Dans l'Indre, la maternité du Blanc restera bien fermée jusqu'en octobre

Par
Marie Foult -
Publié le 21/08/2018

La fermeture de la maternité du Blanc, dans l'Indre, va être prolongée jusqu'à fin octobre, en raison du manque de personnel. C'est ce qu'a annoncé en début de semaine l'agence régionale de santé (ARS) Centre-Val-de-Loire, citée par l'AFP.

« Une maternité réalisant environ 250 accouchements, sans médecin titulaire, et du personnel paramédical en partie intérimaire [...] pose des questions de sécurité et de continuité médicale », explique ainsi l'ARS dans un communiqué.

La première décision de fermeture temporaire de la maternité a été prise fin juin par l’hôpital de Châteauroux, gestionnaire de l'établissement depuis leur fusion en 2017, en raison d'un manque de personnel durant la période estivale – malgré le recours à l'intérim – qui ne permet pas d'assurer les gardes.

Les parturientes qui devaient accoucher en septembre ou octobre vont être prises en charge par les équipes de Châteauroux, Poitiers ou Châtellerault, à près d’une heure de route de leur domicile.

Désaccords

Le tribunal administratif de Limoges avait rejeté le 19 juillet la demande de réouverture immédiate de la maternité du Blanc, déposée en référé par une future maman et par Annick Gombert, maire de cette commune de 6 500 habitants.

« Nous sommes en désaccord avec l'ARS, elle ne nous écoute pas, a regretté Jean-Michel Mols, président du comité de défense du site hospitalier du Blanc. La directrice met en avant la difficulté de recruter, alors que quatre gynécologues sont porteurs d'un projet et ont déjà effectué des remplacements au Blanc. »

La directrice de l'ARS, Anne Bouygard, a affirmé pour sa part que le maintien du site hospitalier du Blanc « n’est absolument pas remis en question par le transfert actuel des accouchements ». La tutelle régionale doit organiser une mission d’expertise externe, pluriprofessionnelle, afin d'établir les conditions à réunir pour une reprise des accouchements au Blanc.

Toutes les maternités menacées de fermeture ne subissent toutefois pas le même sort. En juillet dernier, la maternité de Guingamp (Côtes-d'Armor), qui devait fermer fin janvier 2019, a finalement obtenu un sursis de deux ans. Le président Emmanuel Macron était intervenu en la faveur de l'établissement. Dans un autre registre, l'humoriste Jean-Marie Bigard avait également apporté son soutien, en proposant d'organiser un spectacle caritatif.


Source : lequotidiendumedecin.fr