Comment la ministre a acheté la paix sociale avec les jeunes  Abonné

Publié le 18/07/2013

MARISOL TOURAINE s’est attelée ces derniers mois à satisfaire les étudiants, internes et chefs de clinique. Elle a défendu à plusieurs reprises devant les parlementaires le maintien de la liberté d’installation. Après le mouvement de grève lancé par l’Intersyndicat national des internes (ISNI) en novembre dernier, la ministre de la Santé a installé une commission qui a planché pendant 4 mois sur les conditions de travail des jeunes médecins.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte