Clara de Bort, directrice d'hôpital : « C'est difficile, car dans ce métier, on a souvent le mauvais rôle »  Abonné

Par
Adrien Renaud -
Publié le 16/03/2017
de bort

de bort
Crédit photo : DR

LE QUOTIDIEN : En première ligne, le métier de directeur d’hôpital est paradoxalement méconnu…  

CLARA DE BORT : Médecin, policier, juge, prof ou artisan ont une consistance dans l’imaginaire collectif. Il y a même des livres, des séries qui les mettent en scène, de façon souvent positive…. Rien de tel pour un métier comme le nôtre, au contraire. Quand on voit le film Hippocrate, avec un directeur qui vient d’une multinationale, on se demande si on a rencontré les mêmes !

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte