Ces praticiens de renom qui ont décidé de raccrocher  Abonné

Publié le 27/02/2014

Plusieurs médecins ténors de la vie politique ont décidé de ne pas briguer un nouveau mandat de maire les 23 et 30 mars. Après 31 ans passés à la tête de Nancy, le Dr André Rossinot passe la main. À 74 ans, l’ORL entend se consacrer exclusivement à la présidence de la communauté urbaine du Grand Nancy. Sa succession aiguise les appétits et son héritier désigné, le député UDI Laurent Hénart, connu du monde médical pour un rapport sur les nouveaux métiers en santé, aura fort à faire face au challenger socialiste Mathieu Klein.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte