Éditorial

Ceinture

Par
Jean Paillard -
Publié le 03/10/2019

Chaque année depuis 23 ans, c’est un rituel bien établi avec ses rumeurs, ses arbitrages et même ses jeux de rôle. À tel point que, lorsque le PLFSS est officiellement annoncé, comme lundi dernier, une grande part des mesures qu’il contient sont déjà connues et largement commentées. Héritage des années Chirac – on s’en est souvenu ces derniers jours lors de l’hommage à l’ancien chef d’État - l’ONDAM est un peu au système de santé ce que le baromètre est à la météo. Il donne chaque automne le « la » de la politique de santé gouvernementale. Avec ses hauts et ses bas.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.

1€ le premier mois puis 16€/mois

(résiliable à tout moment)